Le succès à l’Eurovision, malgré les difficultés de l’industrie musicale suédoise

musicMême le 1er ministre Stefan Löfven l’a appelé pour le féliciter !

Seulement 3 ans après Loreen et son « Euphoria », la Suède va de nouveau avoir le privilège d’accueillir le concours de l’eurovision sur son sol. Véritable institution, cette compétition musicale entre pays de l’Europe (avec une participation étrange de l’Australie cette année) qui s’est déroulée en Autriche, a été gagnée pour la 6ème fois par la Suède : le chanteur est Måns Zelmerlöw avec sa chanson ”Heroes ». Il s’agit du 1er artiste masculin solo suédois à avoir gagné. Avec 360 points, il a devancé largement son challenger, la chanteuse russe Polina Gagarina et ses 303 points. La Suède suit l’Irlande qui a gagné 7 fois l’eurovision.

Une victoire nationale
La chanson « Heroes » a donc gagné le concours de l’eurovision 2015 qui avait lieu à Vienne en Autriche. Et avec la victoire de Måns Zelmerlöw, c’est toute la Suède qui vibre. Cette victoire met fin à un marathon commencé avec Melodifestivalen, ce concours chargé d’élire la chanson qui représentera le pays à l’eurovision. La concurrence est rude car cette compétition, organisée par la chaine de télévision SVT, est une véritable course d’obstacle :
• II y a 4 demi-finales durant lesquelles s’affrontent à chaque fois 7 chansons. A l’issue de ces demi-finales, 2 chansons sont désignées pour concourir en final tandis que 2 autres passeront le barrage de la « seconde chance » (ou Andra Chansen) ;
• Dans le cadre de la « Andra Chansen » il y aura 4 duels et les vainqueurs iront en final.
• Par conséquent, il y aura 12 chansons à départager lors du grand show organisé à Stockholm en final.
Lors des 6 manches, les téléspectateurs ont droit à 20 votes par personne et par chanson.
Les demi-finales se déroulent dans les grandes villes de Suède : Göteborg, Malmö, Östersund, Örebro et Helsingborg, la finale ayant lieu à Stockholm. Chaque concert rassemble entre 14000 et 27 000 fans de début Février à fin Mars. Et le soir de la finale, SVT atteint généralement la meilleure audience télévisée de l’année en Suède, tous programmes confondus.
La victoire de Måns Zelmerlöw a été relayée par l’ensemble de la presse nationale et il a été accueilli dans sa ville natale de Lund par des centaines de personne.  « Félicitation Måns! Une performance fantastique. Tu es maintenant le héros de toute la Suède. L’année prochaine, nous accueillerons toute l’Europe ici. Fais bien la fête et je t’appellerai lundi pour te féliciter” a même écrit sur sa page facebook le premier ministre Stefan Löfven.

Au contraire de la France, le concours de l’eurovision est pris au sérieux et le pays entier vibre pendant plusieurs mois à son rythme. C’est une longue tradition qui date de 1958, et a été marquée par la victoire d’Abba en 1974 qui est ensuite devenu un modèle de réussite et a montré la voie à de nombreux spécialistes de la pop comme Max Martin. En effet, ce dernier a écrit de nombreuses chansons pour Britney Spears, Taylor Swift ou Katy Perry récemment. Car c’est bien de ça qu’il s’agit : la suède est un pays décomplexé qui aime la musique pop et le revendique. De nombreux groupes osent se lancer dans ce créneau et avec un succès international comme Roxette ou Ace of Base. Et un succès qui ne dément pas encore cette année puisque la chanson « Heroes » est déjà en tête du box-office en Suède et dans des pays comme l’Allemagne, la Hollande, l’Espagne et l’Autriche.

Comment expliquer le succès de la pop suédoise ?
C’est à cette question que le professeur d’université suédois Ola Johansson a essayé de répondre en 2010 dans la revue FOCUS. Il a listé plusieurs raisons pouvant expliquer ce succès :
1/ la tendance de la Suède à suivre des modèles.
A l’exemple du tennisman Björn Borg qui a montré la voie à des Mats Wilander ou des Stefan Edberg, le groupe Abba aurait également donné l’impulsion et l’envie à d’autres de se lancer dans l’aventure musicale. Par ailleurs, la musique d’Abba tranchait avec les succès anglais ou américains par des mélodies plus simples et légères, facilement mémorisables et sur lesquelles il était simple de danser et de s’amuser. Une première recette qui s’applique encore aujourd’hui.
2/ les suédois parlent un bon anglais.
Cette connaissance leur permet de s’ouvrir naturellement aux influences étrangères. Cependant, au moment d’écrire leurs chansons, ils s’attacheraient plus à la mélodie qu’aux paroles, contrairement aux américains. L’objectif : se faire comprendre et pas forcément, apporter un message…
3/ La Suède est à l’écoute des tendances.
Le pays a toujours été intéressé par les nouveautés technologiques et commerciales. Cette attitude se retrouve également dans l’ouverture aux nouvelles musiques, ce qui peut expliquer que la première tournée des Beatles ait eu lieu en 1963 en Suède, suivie de celle des sex pistols…
4/ Une mondialisation qui lui est bénéfique. La Suède a beaucoup profité de l’apparition de MTV, cette chaine de télévision américaine spécialisée dans la diffusion de clips musicaux. Cette mondialisation lui a permis de se faire connaître plus facilement et rapidement.
5/ Les acteurs de l’industrie musicale sont soudé pour plus d’efficacité
Il s’avère que la plupart des labels indépendants sont basés à Stockholm et que 80% des acteurs majeurs de la musique (auteurs, compositeurs, producteurs, éditeurs) vivent dans la capitale… Un petit monde qui peut facilement se rencontrer, échanger, créer…
6/ la musique pop suédoise vise l’international :
La Suède ne comptant que 9,5 millions d’habitants, la musique est toujours pensée pour être diffusée à l’internationale. Une question évidente pour survivre qui passe par l’exportation et l’écriture de chansons à musicalité anglophone.
7/ Une politique du gouvernement favorable à cette industrie, notamment avec le subventionnement des écoles de musique après l’école mais également de groupes ou de concerts à travers le financement des albums, d’une tournée, etc.
En conclusion, pour Johansson, le succès de la musique suédoise réside dans le fait qu’aucun autre petit pays ne possède la parfaite combinaison entre des compétences linguistiques, des valeurs culturelles, une industrie soudée et des politiques de soutien sans lesquelles la Suède ne serait jamais devenue l’exportatrice qu’elle est.

Une manne en danger ?
Mais ces succès ne doivent pas être l’arbre qui cache la forêt. : l’industrie musicale suédoise est face à un avenir incertain.
Comme dans d’autres pays, la vente des CD a chuté suite au développement du phénomène de streaming, entraînant une baisse immédiate des recettes.. Cependant, ce déclin a été bien encadré et limité grâce à des sociétés de musique en ligne comme Spotify. En revanche, face au succès de Pirate Bay, l’industrie a peiné à trouver des moyens de riposter car ceux-ci bénéficiaient d’un soutien étonnant des jeunes et du laxisme des pouvoirs publics sur le thème : « ils gagnent tous déjà bien assez ».Finalement, la justice a tranché et leurs auteurs ont été condamnés, puis l’union européenne s’est décidé à écrire une directive pénalisant le téléchargement illégal.

La Suède reste donc précurseur sur ce sujet puisqu’elle a été la première à réellement se mobiliser. Et par rapport à d’autres pays, elle est là aussi en avance puisqu’elle se vante même d’avoir le « meilleur logiciel de piratage du monde » ce qui selon certains, expliquerait l’avancée technologique de Spotify… Mais rien n’est acquis et il va être intéressant de surveiller l’avenir de l’industrie de la pop suédoise. « C’est une période cruciale pour l’industrie de la musique aujourd’hui ; et personne n’a une boule de cristal » a ainsi reconnu récemment Fredrik Ekander, le propriétaire et président du groupe musical Cosmos, un des labels musicaux indépendants les plus connus de Scandinavie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s