Quels enseignements est-il possible de tirer du modèle nordique?

Une contribution de Cyril Coulet
cyril-coulet.jpeg● La « flexicurité » ou la nouvelle politique active de l’emploi

■ Concept originellement danois qui fait irruption sur la scène politique française en 2005 à l’occasion du débat sur le contrat nouvel embauche (CNE). La flexicurité concilie flexibilité du marché de l’emploi et sécurisation des parcours professionnels.

→ Un degré de rigidité du marché du travail marqué par de fortes disparités mais plus faible qu’en France. Les chiffres cités ne concernent que l’emploi privé (source OCDE):

– France indice de rigidité= 2,9 sur 6

– Suède et Norvège = 2,7

– Finlande = 2,2

– Danemark = 2

– Royaume-Uni = 1,1

– Etats-Unis= 0,6

→ La flexibilité porte sur l’offre de travail en accompagnant l’évolution des compétences par le biais de la formation continue.

La sécurisation des parcours professionnels est opérée par l’importance des actions de formation complétées par un revenu de remplacement élevé au travers des allocations chômage.

● Le renouveau de l’Etat-providence

La réduction des déficits publics pour assurer le respect de la contrainte budgétaire inter temporelle de la nation.

La suite sur le blog de Cyril Coulet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s